Rechercher
  • ghost291

Respecter son processus créatif

Nous n’allons pas nous mentir, l’industrie textile est assez décriée depuis plusieurs années et pour cause puisque que c’est la deuxième industrie la plus polluante au monde.


Mais au final, rien d’étonnant avec la démocratisation de la fast fashion inventé par H&M ou Zara (modèle qui gagne l’ensemble du secteur) et qui pousse les marques à produire toujours plus de collections pour proposer toujours plus de nouveautés aux consommateurs et ainsi vendre toujours plus.


Les marques proposent tellement de collections, de capsules, de collaborations chaque année, que nous venons à nous demander où est la part de la créativité dans ce modèle ?


Quand nous avons commencé à réfléchir à la création de Since Nothing, nous nous sommes questionné sur le fait de lancer une énième marque de vêtements ?


A quoi bon ? C’est une industrie polluante et il existe déjà tellement de marques que Since Nothing serait complétement noyer avant même de voir le jour.


Pour se démarquer, certaines marques misent tout sur le « made in France ». Nous avons réfléchi à nous fournir en tee-shirts français mais pour rentrer dans nos frais, nous étions obligé de les vendre au minimum à 40 € et ce n’étais pas trop notre délire.


De plus, nous nous sommes dit que certaines populations avaient besoin de cette industrie pour vivre, au final, chercher à tout fabriquer en France est-ce vraiment une solution ?


Nous avons donc sélectionné un fournisseur répondant à certaines normes. Par exemple, le coton utilisé provient majoritairement des Etats-Unis où il est produit dans de bonnes conditions et évite le coton turc, parfois fourni par Daesh.


Les tee-shirts sont produits dans des pays comme la République Dominicaine ou le Honduras où notre fournisseur s’engage sur le développement des communautés qui vivent à proximité de ses centres de productions. Pour en savoir plus : https://www.sincenothing.com/qualite-certifications-et-labels



Nous ne disons pas que notre fournisseur est parfait, que nos tee-shirts sont les meilleurs mais seulement que nous pouvons aussi faire les choses correctement même avec des vêtements produits à l’étranger.


Concernant les cadences de sorties, nous n’avons pas de calendrier. Nous ne nous disons pas, il faut sortir 4 collections minimum par an et faire deux collaborations en plus.


Nous voyons Since Nothing comme un projet artistique, nos tee-shirts sont pour nous comme des toiles où nous déposons nos œuvres, œuvres qui permettent de nous exprimer sur un sujet. Quand nous travaillons de cette façon-là, notre priorité est de respecter notre processus créatif.


Nous avons sorti notre première capsule en juin 2020, la seconde en février 2021 … est-ce qu’il y en aura une autre avant la fin de l’année ? En vrai, nous ne savons pas.


Nous avons des idées, des envies de tester des choses, de collaborer avec des artistes mais nous ne souhaitons pas précipiter notre processus créatif.


Nos collections racontent l’histoire d’une personne parfois en mal-être qui se questionne sur sa vie et le monde, en créant un nouveau chapitre, nous devons déjà trouver l’idée qui se mixera parfaitement avec nos envies du moment pour pouvoir continuer à raconter cette histoire.


Peut-être que notre vision évoluera un jour mais nous ne pensons pas que la vocation de Since Nothing est de sortir tout un tas de collections par an.


A notre stade, sortir plus de deux collections par an et même inimaginable en terme d’investissement financier, de temps et d’énergie, donc chaque chose en son temps !

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout